Cas de référence

Leentje, Matthijs et Simon prennent soin du patrimoine immobilier en Flandre

Boudewijn Vanpeteghem Editor Connect on Linkedin
Sujets clés

- Optimisation du reporting financier chez Herita, une organisation à but non lucratif

- Professionnalisation du traitement des données

- Expertise commerciale et conseils pour soutenir la transformation structurelle de l'équipe

Les besoins étaient nombreux et variés chez Herita lorsque Leentje Osselaer a rejoint cette association en tant que Project Manager. TriFinance disposait de toute l’expertise nécessaire pour relever ces défis, c’est ainsi que les Project Consultants Matthijs Boussery et Simon Goderis ont rejoint Leentje. La mission de ce trio ? Professionnaliser davantage la politique financière chez Herita, l’asbl chargée, pour le compte des autorités, de veiller sur le patrimoine immobilier en Flandre et connue pour son ‘Open Monumentendag’, organisé chaque année.

Leentje Osselaer s’est déjà forgé une belle carrière.

Herita est en fait le « National Trust » flamand, sur l’exemple de ce qui existe déjà depuis longtemps en Grande-Bretagne. Leentje Osselaer est le bras droit du directeur général d’Herita. Il s’agit de son premier projet pour TriFinance, chez qui elle travaille depuis avril 2019 au sein de la Blue Chip Boutique (BCB) ‘Public Sector’. Leentje a étudié les sciences économiques appliquées à la KULeuven et s’est déjà forgé une belle carrière. Avant de rejoindre notre organisation de réseau, elle a ainsi passé 8 ans au poste de directrice financière au sein de l’asbl Natuurpunt et 6 ans au poste de coordinatrice financière dans une ONG active dans le secteur de la coopération au développement.

« Je suis contente que le projet chez Herita dure aussi longtemps, car cela nous permet de bien faire accepter aux parties concernées les changements que nous avons formulés et mis en place avec le client », explique Leentje. Leentje travaille à la rationalisation des processus et examine les besoins pour optimiser la gestion des finances de l’asbl. Ses tâches de coordinatrice impliquent notamment de faire le lien entre la comptabilité et d’autres aspects de l’association, d’assurer le reporting auprès du conseil d’administration ou encore d’apporter un soutien pour les questions financières posées par les autorités.

« Mon travail a mis au jour l’attention insuffisante portée au reporting de contenu. Selon moi, il s’agit pourtant d’un élément important pour que les gestionnaires de budget aient une vue plus claire des flux comptables au sein de l’organisation, et pour que les chiffres puissent être traduits en des rapports qui correspondent davantage à la logique de l’utilisateur. Je pense notamment aux subsides, dons, coûts, investissements, réparations, etc. », précise Leentje. Dans l’optique d’automatiser ce reporting, Herita s’est adressée à plusieurs entreprises, et a finalement choisi l’offre de TriFinance. Matthijs Boussery, Project Consultant au sein de la Blue Chip Boutique Management Information & Systems (MI&S), est venu en renfort sur le projet. Il a commencé à travailler avec Power BI.

L’ambition de Matthijs Boussery ? Devenir expert en traitement des données.

Matthijs a étudié la gestion et le Public Management à l’université de Gand. Il travaille chez TriFinance, son tout premier employeur, depuis 2016. Il a déjà participé à divers projets dans des secteurs variés, comme la gestion de crédits dans le secteur financier, l’analyse de fusions dans le secteur des soins de santé ou encore la réorganisation de services et processus dans le secteur culturel. Matthijs a d’abord intégré la BCB Public, avant de rejoindre la BCB MI&S il y a un an et demi, où il se consacre à Power BI. Il nourrit l’ambition de se perfectionner dans ce domaine et, plus généralement, de se spécialiser dans le traitement des données.

Cette envie lui est venue petit à petit. « Au départ, mon travail impliquait surtout des activités de soutien. Un maillon important de la chaîne d’une carrière, car il permet de poser les bases du parcours qui vient par la suite. La collaboration entre collègues qui ont chacun leur propre expertise, au sein d’une même BCB ou à travers plusieurs unités, est passionnante. Les ‘knowledge circles’ chez TriFinance m’ont aussi beaucoup appris. Tout cela m’a fait comprendre que j’aimais analyser des processus financiers. J’ai réalisé des entretiens autour du reporting dans le cadre de mes derniers projets pour la BCB Public, et j’ai senti que je devais approfondir mes connaissances en la matière. Après plusieurs entretiens avec mon mentor, j’ai fait le choix de rejoindre MI&S », raconte Matthijs. Chez Herita, c’est la première fois que Matthijs s’occupe d’un projet Power BI de A à Z. Et c’est aussi la première fois qu’il se charge de la formation à ce sujet chez le client. Matthijs est le candidat idéal pour ce rôle : il peut combiner sa connaissance du secteur public avec ses compétences en matière de traitement des données.

Leentje savait donc que cet aspect du projet était entre de bonnes mains avec Matthijs. « Je me concentrais donc plutôt sur mon travail de soutien et de renforcement », poursuit-elle. Leentje s’est vu confier la mission supplémentaire de passer au crible la procédure de reporting financier au conseil d’administration. Avec d’autres, elle a dans un premier temps défini de quels types de données (financières et non financières) ce conseil avait besoin. Un modèle a ensuite été développé pour le groupe de travail stratégique au sein d’Herita, une étape au cours de laquelle Leentje s’est retrouvée confrontée à plusieurs obstacles.

Pour terminer le travail à temps et élaborer un modèle réutilisable, le Project Consultant Simon Goderis, de la BCB Public, a été intégré à l’équipe. Une analyse financière et un modèle devaient être réalisés pour chacun des 9 sites gérés par Herita, parmi lesquels le Palais royal du Meir à Anvers, le Musée du tram de Schepdaal, le Fort Napoléon à Ostende, le Moulin de Hoeke à Damme et l’Abbaye de Herkenrode à Hasselt.

« Nous travaillons au-delà des frontières des Blue Chip Boutiques, et c’est là un atout indéniable de TriFinance. Le client a tout à y gagner, car chaque tâche est réalisée de la meilleure manière possible.

Leentje Osselaer

Simon Goderis aime mettre en place des systèmes ERP et des outils de reporting.

Comme Matthijs, Simon a suivi des études de gestion et de Public Management à l’université de Gand. TriFinance est aussi son premier employeur, qu’il a rejoint en février 2019. Dans le cadre de son projet précédent, Simon était chargé de la gestion de master data pour une multinationale. Chez Herita, il s’occupe de répertorier la situation financière de chaque site et d’intégrer tout cela dans un modèle, afin que de meilleures décisions de gestion puissent être prises. « Je m’entretiens avec de nombreuses parties prenantes, et je formule des prévisions qui vont loin dans le futur. Je pars des chiffres, je consulte les livres de comptes et j’estime les revenus d’exploitation, par exemple de la cafétéria », explique Simon.

Ses calculs comprennent les subsides octroyés par les autorités, qui représentent la majeure partie des revenus de l’association. Il se retrouve ensuite confronté à des questions comme « quel pourcentage des travaux de peinture les autorités couvrent-elles ? ». « Le modèle doit permettre de comprendre où nous en serions si les subsides des autorités venaient à baisser de 20 %, par exemple », explique-t-il. L’expérience que Simon a déjà emmagasinée jusqu’à présent a fait grandir en lui son intérêt pour les systèmes, les applications et la technologie. « C’est la voie que je souhaite continuer de suivre : celle de l’implémentation de systèmes ERP et d’outils de reporting », poursuit-il.

Leentje aussi ne cesse d’enrichir ses connaissances : « J’en apprends beaucoup sur les investissements dans l’immobilier et sur les plans d’entretien du patrimoine. Mes compétences sociales se voient également renforcées par ma collaboration avec le département financier, le directeur général et le conseil d’administration. Je prends le temps, en veillant à ne brusquer personne, de faire accepter les changements par tout le monde, jusqu’à ce que toutes les parties prenantes soient convaincues. Simon et Matthijs ont chacun leur spécialité, et ils m’ont aussi appris beaucoup de choses sur les diverses facettes du monde financier. J’aime avoir une vue globale de mes projets et travailler dans des environnements qui me permettent de toucher à plusieurs disciplines. »

« Nous travaillons au-delà des frontières des Blue Chip Boutiques, et c’est là un atout indéniable de TriFinance. Le client a tout à y gagner, car chaque tâche est réalisée de la meilleure manière possible. Quant aux consultants, ils peuvent mettre en pratique leur expérience, apprendre au contact des autres et obtenir tous ense